Permissions perdues après l'appel depuis le PHP

Messages postés
28
Date d'inscription
dimanche 25 mai 2003
Statut
Membre
Dernière intervention
29 août 2008
- - Dernière réponse : abhoryo
Messages postés
28
Date d'inscription
dimanche 25 mai 2003
Statut
Membre
Dernière intervention
29 août 2008
- 1 janv. 2008 à 19:48
Bonjour et bonne année.
J'ai un souci au niveau des permissions que je n'ai pas d'habitude. Je m'explique.
Je développe une applet qui écrit sur le disque dur.
J'aimerais ne pas avoir de gestion graphique à faire en java, donc j'ai décidé d'en faire une en php qui pilote l'applet java (avec "mayscript" activé lors de l'appel de l'applet).
Bref pour le moment, sur la même page, j'ai un bouton "start" dans l'interface de l'applet et un bouton "start" dans l'interface PHP. Ces deux boutons appellent la même fonction de l'applet java.

Je travaille sur Eclipse 3.2 avec j2sdk1.4.2_16 sous Windows XP SP2.

J'ai généré le jar(avec jar) et je l'ai signé(avec jarsigner). Quand je lance l'applet, le certificat s'affiche. Je le valide.
Une fois l'applet démarré :
Quand j'utilise le bouton de l'interface java, tout marche.
Quand j'utilise le bouton de l'interface PHP, j'ai perdu les permissions. J'ai ce message :
"access denied (java.io.FilePermission C:\Test.txt read)"

J'appelle la même fonction, donc je ne comprends pas pourquoi cela se produit.

Est-ce que quelqu'un pourrait m'expliquer ce phénomène et/ou connaitraît ce qu'il faut faire pour que ça marche même depuis le bouton de l'interface PHP ?

Merci d'avance.
Afficher la suite 

1 réponse

Messages postés
28
Date d'inscription
dimanche 25 mai 2003
Statut
Membre
Dernière intervention
29 août 2008
0
Merci
Re bonjour,
En fait, peut-être ce serait plus facile de répondre à cette question :
Pourquoi est-il nécessaire d'avoir le fichier java.policy configuré lorsque qu'on appelle la fonction "start" depuis l'interface PHP alors que sans configurer le fichier java.policy la fonction "start", étant appelée depuis l'interface java, marche très bien ?

Merci d'avance.
Commenter la réponse de abhoryo