[pygtk] progress bar incrémenté grâce au multithread.

Soyez le premier à donner votre avis sur cette source.

Snippet vu 8 000 fois - Téléchargée 18 fois

Contenu du snippet

L'utilisation d'une progress bar est délicat lorsqu'on essaye de l'incrémenter dans une fonction qui ne rends pas la main au programme. En effet celà bloque complétement le programme, qui ne réponds plus tant que la fonction n'est pas terminé.
Or grâce au multithread, on peut attaché à un processus la tâche d'incrémenter la barre, tout en rendant le programme principal disponible.

Ce problème est difficile à résoudre si on a pas lu la mailing list de pygtk, en outre, le manque de documentation à ce sujet m'incite à poster cet exemple.

Environnement de développement :
x86, Ubuntu, noyau 2.6
Python 2.5
Pygtk 2.0

Source / Exemple :


# -*- Encoding: Latin-1 -*-

# Exemple de code rafraichissant à travers le multithread 
# une progressbar. Celà évite les problèmes de fonctions bloquantes
# qui ne rendent pas la main et qui ne rafraichissent pas les 
# widgets.

#Module pygtk et gtk
import pygtk, gtk
#Modules pour le multithreading
import thread,threading

#Important : Initialisation pour l'utilisation de threads
gtk.gdk.threads_init()

#Options du comportement du widget(cf.doc), pas important ici
twidget = gtk.EXPAND | gtk.FILL | gtk.SHRINK

#Notre classe principal de gestion
class demo():
	def __init__(self):
		#Ce verrou servira à rendre une variable modifiable uniquement par un seul processus.
		self.lock=threading.Lock()
		#On crée l'instance de notre fenetre
		self.win = gtk.Window(gtk.WINDOW_TOPLEVEL)
		#On modifie le titre de la fenetre
		self.win.set_title("Démonstration du multithread avec pygtk")
		#On la positionne au millieu
		self.win.set_position(gtk.WIN_POS_CENTER)
		#On règle la taille : 300x100
		self.win.set_default_size(300, 100)

		#On appel la méthode "panel" qui va créer les widgets
		self.panel()

		#On lie l'évènement destroy (quitter), à la fonction gtk.main_quit
		self.win.connect("destroy", gtk.main_quit)
		#On affiche tous les widgets de la fenêtre win créés.
		self.win.show_all()		

	def panel(self):
		#Table d'organisation des widgets
		self.table = gtk.Table(2, 2, True) 
		# 2 cellules horizontables, 2 verticales
		# True = les cellules de la table ont la même taille.

		#Fenetre 
		#	  0_____1____2
		#	 1|	      |
		#	 2|___________|

		#Bouton Exit
		self.Bexit = gtk.Button(stock='gtk-quit')
		#On l'attaque à la fonction de fermeture
		self.Bexit.connect("clicked", gtk.main_quit)
		#On attribue l'emplacement du bouton sur la table.
		self.table.attach(self.Bexit, 0, 1, 0, 1, twidget, twidget, 5, 5)
		#A gauche (0, 1), en haut (0, 1)... Pensez au jeu du touché coulé!
		
		#Bouton Start
		self.Bconvert = gtk.Button("Start")
		#On l'attaque à la fonction up_progressbar
		self.Bconvert.connect("clicked", self.init_thread)
		self.table.attach(self.Bconvert, 1, 2, 0, 1, twidget, twidget, 5, 5)
		#A droite (1, 2), en haut (0, 1)... Pensez au jeu du touché coulé!

		#Barre de chargement
		self.progressbar = gtk.ProgressBar(None)
		self.progressbar.set_text("En attente...")
		self.table.attach(self.progressbar, 0, 2, 1, 2, twidget, twidget, 5, 5)
		#De gauche à droite(0, 2), en bas (1, 2)... Pensez au jeu du touché coulé!

		#On joint la table notre fenetre 
		self.win.add(self.table)

	def init_thread(self, parent):
		#Lancement du thread
		t = thread.start_new_thread(self.up_progressbar, ())

	def up_progressbar(self):
		#On prends le lock, aucun autre processus ne pourra accéder/altérer aux informations.
		self.lock.acquire() 
		count = 0.00
		#Boucle qui ne rend pas la main
		while(1):
			count = count + 1					
			if count >= 0 and count <= 3000:
				self.progressbar.set_text("Initialisation...")	
			elif count >= 3000 and count <= 30000:
				self.progressbar.set_text("Traitement en cours...")	
			elif count >= 30000:
				self.progressbar.set_text("Traitement terminé!")
				#On libère le verrou.	
				self.lock.release()
				return(0)
			
			#On update la progressbar
			self.progressbar.set_fraction(count / 30000)
	
	def idle(self):
		gtk.main()

#Vérifier qu'il n'y a pas d'autres mains
if __name__ == '__main__':
	example = demo()
	example.idle()

Conclusion :


D'autres méthodes peut être exploité, plus ou moins efficaces dans notre cas.
On peut citer le timeout, qui appel une fonction toutes les x secondes, mais bloquera toujours le programme si vous devez executer une boucle de traitement.
Le fork également, auquelle on fait communiquer au travers d'un pipe les informations entre père et fils,
Mais cette seconde alternative peut poser des problèmes si on n'en maitrise pas leurs principes.

A voir également

Ajouter un commentaire Commentaires
Messages postés
3
Date d'inscription
lundi 13 août 2007
Statut
Membre
Dernière intervention
1 mars 2016

Salut ManLand,

Tout d'abord, merci d'avoir commenter ma source :)
J'ai changé gobject.threads_init(), par gtk.gdk.threads_init(), car il est vrai que celà est plus logique. Ca permet de retirer le module gobject dans le header.
Ensuite, j'ai également utilisé thread.start_new_thread qui est plus simple, et explicite.
Finalement, j'ai opté pour le verrou, au lieu d'utiliser gtk.gdk.threads_enter() ou gtk.gdk.threads_leave().
En effet, on pouvait constater (si on appuyait plusieurs fois sur "start"), que des accès concurrentiels se faisaient sur la progressbar! Pour ceux que ca interresse, retirez simplement les verrous, et vous verrez la progress bar s'incrémenter à divers endroits, c'est le fruit de plusieurs processus qui incrémente dans chacun d'eux la variable count, et la mettent à jour dans le progressbar.
Messages postés
4
Date d'inscription
jeudi 24 juin 2004
Statut
Membre
Dernière intervention
25 février 2008

Très bonne idée !! J'ai moi même du faire le tour de dizaines de forum avant de trouver la solution... Juste pour les petits nouveaux (cela peu aider à comprendre) :
- gobject.threads_init() permet de déclarer l'initialisation du thread gtk car en fait gtk descend de gdk qui lui même descend de gobject, il est donc possible de le remplacer par gtk.gdk.threads_init(). Je trouve que c'est plus logique !!
- ensuite pour lancer la fonction c'est plus facile en passant par thread.start_new_thread(mafonction, (tuple de paramètres)). Ce n'est pas mieux que ce que tu propose mais pour les débutants je trouve que c'est plus explicite
- enfin et c'est ce point que je ne comprennez pas il faut préciser à gtk qu'il reprend la main lors de la fonction de mise à jour de notre progressbar par gtk.gdk.threads_enter() notre code et enfin gtk.gdk.threads_leave() pour rendre la main à notre thread fils. Je trouve cette méthode plus facile à utiliser que le gobject.add car dans nos petites têtes on comprend bien ce qu'il se passe.

Voila je tenais à ajouter ces quelques lignes qui m'ont pris bien d'heures à chercher...

Bonne continuation

Vive PyGtk

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes et codes sources.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.