GRAVITÉ/SATELLISATION ET REBOND (REGLES DE TRIGONOMÉTRIE ET LOI DE PHYSIQUE)

Signaler
Messages postés
516
Date d'inscription
samedi 3 février 2001
Statut
Modérateur
Dernière intervention
24 octobre 2006
-
Messages postés
169
Date d'inscription
samedi 10 décembre 2005
Statut
Membre
Dernière intervention
18 juin 2017
-
Cette discussion concerne un article du site. Pour la consulter dans son contexte d'origine, cliquez sur le lien ci-dessous.

https://codes-sources.commentcamarche.net/source/34204-gravite-satellisation-et-rebond-regles-de-trigonometrie-et-loi-de-physique

Messages postés
169
Date d'inscription
samedi 10 décembre 2005
Statut
Membre
Dernière intervention
18 juin 2017

Une précision: pour l'exemple ci-dessus les composantes de la normale ne sont pas les composantes d'une normale unitaire.Elles donnent la direction de la normale.
Messages postés
169
Date d'inscription
samedi 10 décembre 2005
Statut
Membre
Dernière intervention
18 juin 2017

Voici un exemple de calcul de la normale à la surface d'un paraboloïde de révolution.
Soit le paraboloïde de révolution défini par z=(x²+y²)/2504.
On écrit l'équation implicite:z-((x²+y²)/2504)=0.
On calcule les dérivées partielles de z /x, /y et /z.
/x celà donne la composante en x de la normale soit: -x/1252
/y celà donne la composante en y de la normale soit: -y/1252
/z celà donne la composante en z de la normale soit: 1
Ceux sont les composantes de la normale au plan tangent à la surface d'un paraboloïde en un point P(x,y,z)
C'est une méthode de calcule pour des surfaces z=f(x,y)
Messages postés
221
Date d'inscription
vendredi 30 novembre 2001
Statut
Membre
Dernière intervention
13 février 2010
4
pour entrer dans le débat mathématico-philosophique, je dirais que la dérivée ça se fait sur une fonction, pas sur une surface (enfin dans le cas présent; on n'est pas en train de parler de dérivée directionnelle ou de dérivée "topologique" qui n'utilise pas la notion de limite...)
sinon, quand on écrit un programme qui fait intervenir des rebonds sur des obstacles, en général on connaît la forme et la disposition de ces obstacles, donc du vecteur normal à la surface partout sur l'obstacle :)

à part ça, je trouve toujours bien de mêler informatique, mathématique et physique, ça donne un bon cocktail!
Messages postés
516
Date d'inscription
samedi 3 février 2001
Statut
Modérateur
Dernière intervention
24 octobre 2006
1
Désolé je voulais dire que la dérivée est unique. C'est bien sur la limite du taux d'accroississement, donc impossible a calculer a partir d'une surface (qui sait ce qui se passe dans l'infiniment possible de cette surface?) sans connaitre la fonction.
Afficher les 14 commentaires