CodeS-SourceS
Rechercher un code, un tuto, une réponse

Les procédures stockées ( sybase )

Décembre 2017


= ==Introduction :=== Définition : c'est un ensemble de commande et requêtes SQL compilés et stockées sur la base de données
Interet : tout est compilé
La requête est sur le serveur
Avantages : plus rapide et maintenance plus facile
le select à l'intérieur à 2 fonctions :
_ affectation d'une variable
_ sert de valeur de retour
<hr> == = Création d'une procédure stockée : ===
commande : CREATE PROCEDURE nom_de_la_procedure ( @champ1 type, @champ2 type, ... )
La déclaration des paramètres se fait avec "@", on peut rajouter le mot clé "output" après le type pour spécifier une variable de sortie ( passage par référence ).
Pour déclarer des variables à l'intérieur des procédures stockées la commande est la suivante :
AS DECLARE @champ TYPE // à faire juste après la parenthèse fermant et avant le BEGIN.
Par convention pour les noms des procédures stockées on commence les noms de la façon suivante :
Upd_nom = pour faire un Update
Sel_nom = pour faire un Select
Del _nom = pour faire un Delete
Iud_nom = pour insert, update, delete
Ensuite, pour commencer la procédure stockée :
BEGIN ...
...
...
...
END // pour finir la procédure
Pour détruire une procédure stockée :
DROP PROCEDURE nom_de_la_procedure

<hr> 
== =les variables systèmes=== @@rowcount = nombre de valeur du dernier select
@@error = code d'erreur quand une requète plante
@@fetch_status = position du pointeur sur un curseur
@@langid = langue utilisé ( français, anglais ... )
@@language = FRENCH/ENGLISH ... c'est le libellé de la langue
@@max_connection = nombre max de connexion autorisé
@@servername = nom du serveur
@@spid = numéro qui référence une connexion
@@version = version de sybase
@@proc_id = numero de la procédure stockée<hr>les curseurs
curseurs ou pointeurs sur tableaux
  • DECLARE nomcurseur CURSOR FOR


select x,y,z ....
  • OPEN nomcurseur // compile et execute
  • FETCH nomcurseur INTO @x, @y, @z, // se positionne sur l'enregistrement suivant, les variables doivent être du même nombre et du même type.


== = ... ===
While ( @FETCH_STATUS != 0 ) // on teste la variable système, tant que cette valeur est différente de 0, c'est qu'il y a encore des enregistrement
BEGIN
FETCH nomcurseur
END
  • CLOSE nomcurseur // ferme le curseur OBLIGATIORE !
  • DEALLOCATE nomcurseur // desalloue le curseur => le curseur n'existe plus à ce moment là.


<hr>= == commandes utiles ===
  • GOTO mais à éviter !


exemple :
...
goto Fin ..
...
...
....
iFin
...
....
  • EXEC ou EXECUTE pour exécuter une procédure stockée


exemple :
EXEC ou EXECUTE nom_de_la_procedure parametre1, parametre2, parametre3 ...
le nombre de parametre doit correpondre parfaitement ainsi que le type.
  • WAITFORTIME"heured'execution" pour executer une procedure en différé
  • WAITFORDATETIME"heure d'execution" pareil
  • WAITFORDELAY"seconde" pour attendre X secondes avant execution
  • USE pour changer de base de donnée et ainsi utiliser des table dans d'autres base de données


exemple : USE formation
...
// utilisation des tables de formation
...
USE Ordre
...
// utuilisatiion des tables de Ordre
...
  • GRANT pour attribuer des droits d'accès


exemple : GRANT [XXX * ON [YYY] TO [ZZZ]
où :
XXX = select, insert, delete, execute, all ou update
YYY = nom d'une table ou d'une procédure stockée
ZZZ = user, public, group
 
Attention !
_ pas de GRANT execute sur table
_ par de GRANT insert sur procedure
  • REVOKE permet d'enlever des droits


exemple : REVOKE [XXX * ON [YYY] FROM [ZZZ]
<hr> == = les transactions ===
définition : c'est un ensemble des requête SQL que je veux exécuter et surtout qu'elle se fasse si toutes les commandes ont réussi.
  • BEGIN TRAN // début de la transaction


insert .........
if( @@error ! = 0) ROLLBACK else // teste s'il y a des erreurs
delete ......
if( @@error != 0) ROLLBACK else // teste s'il y a des erreurs
update ........
if( @@error ! = 0) ROLLBACK else // teste s'il y a des erreurs
delete ........
if( @@error != 0) ROLLBACK else COMMIT // tout est OK donc on effectue effectivement toutes les commandes
END
attention :
ROLLBACK et COMMIT remontent jusqu'à BEGIN TRAN
<hr> == = Les intructions particulières ===
  • Set RowCount X // toutes les lignes suivantes ne renvoyent que X enregistrements
  • Set RowCount 0 // annule le Set RowCount X
  • TimeStamp // type de variable


_sert à voir si un enregistrement a été modifié par un autre pour vérifier qu'il n'y a pas téléscopage.
_ très utile pour les réservations de billets par exemple
_ valeur mis à jour automatiquement si modification ( insert, delete, update )
_ faire un test sur cette valeur avant de faire des modifs
 
 <hr> Exemples

create procedure iud_deptno
(
  @mode char(1),
  @deptno int output,
  @name varchar(32),
  @loc varchar(6),
  @return_code int output
)
as
begin // début de la procédure stockée
   if upper(@mode)='T'
     begin
     select @detpno = isnull(max(deptno),0)+1 from dept
     insert into dept
     ( deptno, name, loc )
     values ( @deptno, @name,@loc )
     select @return_code = @@rowcount
   end
  if upper(@mode)='U'
    begin
     update dept
     set name = @name,
     loc = @loc
     where deptno = @deptno
     select @return_code = @@rowcount
    end
  if upper(@mode)='D'
    begin
     delete dept
     where deptno = @deptno
     select @return_code = @@rowcount
    end
end


Adresse d'origine
Publié par zieunoir.
Ce document intitulé «  Les procédures stockées ( sybase )  » issu de CodeS-SourceS (codes-sources.commentcamarche.net) est mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.
Connexion distante à sql server 2005
Sql server : requêtes sql texte (adhoc) contre procédures stockées